[Article du mois] L’arrivée de la téléconsultation en pharmacie : tout ce qu’il faut savoir !

Même en dehors d’un contexte de pandémie et de confinement, obtenir un rendez-vous avec un médecin relève parfois du parcours du combattant pour de nombreux patients. Désertification médicale, difficultés de déplacements, manque de transports, urgences débordées,… face à ces problématiques, de plus en plus de pharmacies ont décidé de prendre les devants en proposant des espaces de téléconsultation au sein de leur établissement. 

Qu’est ce que la téléconsultation ? Selon Ameli, “la téléconsultation est une consultation réalisée à distance d’un patient par un médecin (généraliste ou de toute autre spécialité médicale), le patient pouvant être assisté ou non, à cette occasion, par un autre professionnel de santé (ex : médecin, infirmier, pharmacien…)”. 

Avec la crise sanitaire que nous connaissons actuellement, ce type de service s’avère d’autant plus utile pour faire face à la demande croissante de consultations des patients. Simple à déployer, la téléconsultation en pharmacie est réalisée dans un contexte rassurant pour le patient, car elle se fait dans un lieu isolé et confidentiel dédié à la santé.

Comment se déroule une téléconsultation en pharmacie ? 

Concernant la prise de rendez-vous, il existe deux possibilités : 

  • soit le patient relève du parcours de soins coordonné et une téléconsultation est alors organisée à la demande du médecin traitant.
  • soit le patient décide lui-même de prendre un rendez-vous. Il devra alors contacter son pharmacien, qui lui proposera un créneau disponible en fonction des disponibilités des médecins consultants. 

Quand le rendez-vous est pris, le patient se rend alors dans l’espace de téléconsultation dédié. Que ce soit un local indépendant ou encore une cabine de téléconsultation, il faut que cet espace soit fermé afin de garantir la confidentialité des échanges, l’intimité du patient et le secret médical. De plus, le patient doit avoir accès à tous les équipements nécessaires pour réaliser un examen médical de base, tels qu’un stéthoscope connecté, un otoscope connecté, un oxymètre, un tensiomètre, un thermomètre, un dermoscope,… 

La téléconsultation repose également sur deux obligations sur le plan technologique. Tout d’abord, la vidéotransmission doit se faire dans des conditions permettant de garantir la sécurisation des données qui sont communiquées, ainsi que la traçabilité des échanges. Ensuite, il faut s’assurer que la vidéo ait une très bonne résolution d’image, afin que la qualité de la communication entre le patient et le médecin soit optimale. 

Une fois la consultation effectuée, une ordonnance électronique ou papier est délivrée au patient, qui peut directement récupérer les traitements prescrits en pharmacie. Un compte rendu est aussi systématiquement envoyé au médecin traitant.

Quels sont les avantages de la téléconsultation en pharmacie ? 

  1. Elle permet de faciliter l’accès aux soins de nombreux patients, surtout ceux qui se trouvent dans des régions en sous-densité médicale. Elle est aussi un moyen d’éviter des déplacements inutiles et constitue un recours aux urgences. 
  2. Elle permet une prise en charge plus rapide des patients, en prévenant notamment les renoncements aux avis spécialisés ou encore aux délais de consultation trop longs. 
  3. Elle constitue une source de reconnaissance et de renforcement du rôle du pharmacien en tant que professionnel de santé de proximité. En effet, le pharmacien joue un rôle clé dans la mise à disposition de ce type de service. Il se doit d’aider et d’accompagner les patients dans la bonne compréhension du fonctionnement de la prise en charge proposée, mais peut aussi être amené, dans certains cas, à assister le médecin dans la réalisation de certains actes au cours de la consultation. D’un point de vue plus organisationnel, le pharmacien tient aussi un rôle important dans l’organisation des rendez-vous entre le patient et son médecin. 
  4. La téléconsultation en pharmacie est également une source économique non négligeable. En offrant un service différenciant à forte valeur ajoutée, les patients seront plus enclins à se rendre dans une pharmacie équipée d’un espace de téléconsultation, ce qui engendrera une augmentation du trafic en officine. De plus, grâce à la possibilité de récupérer directement les traitements prescrits par le médecin traitant,les ventes seront optimisées, ce qui aura forcément un impact positif sur le chiffre d’affaires de la pharmacie. 

Qui peut bénéficier de la téléconsultation ?

Pour pouvoir bénéficier de la téléconsultation, il existe certaines conditions : 

  1. le patient doit être “connu” par le médecin téléconsultant, ce qui signifie qu’une consultation physique doit déjà avoir eu lieu au cours des 12 derniers mois avant la téléconsultation.  
  2. Le parcours de soin doit être respecté, ce qui suppose que les patients aient été initialement orientés par leur médecin traitant vers le médecin téléconsultant (si celui-ci n’est pas le médecin téléconsultant). Cependant, selon Ameli, le respect du parcours de soins n’est pas exigé pour : 
  • l’accès aux spécialistes en accès direct (gynécologie, ophtalmologie, stomatologie, chirurgie orale ou en chirurgie maxillo-faciale, psychiatrie ou neuropsychiatrie et pédiatrie);
  • les patients âgés de moins de 16 ans;
  • une situation d’urgence;
  • les patients ne disposant pas de médecin traitant ou dont le médecin traitant est indisponible dans un délai compatible avec leur état de santé. Dans ce cas, il pourra être fait exception au parcours de soins et à l’obligation de connaissance préalable du patient par le médecin pratiquant la téléconsultation. Les patients devront pour cela se rapprocher d’une organisation coordonnée territoriale, qui leur permettra :
  • d’être pris en charge rapidement compte tenu de leurs besoins en soins,
  • d’accéder à un médecin compte tenu de leur éloignement des professionnels de santé,
  • d’être en mesure, dans un second temps, de désigner un médecin traitant pour leur suivi au long cours et de réintégrer ainsi le parcours de soins.

Avec la pandémie du Covid-19, les conditions ont été assouplies. En effet, pour les téléconsultations permettant une continuité des soins et de l’activité des médecins, il est désormais possible pour les patients de recourir à la téléconsultation sans être “connu” par le médecin téléconsulté et en dérogeant aux règles du parcours de soins (uniquement pour les patients infectés par le Covid-19 ou susceptibles de l’être). 

Plus d’informations sur le site d’Ameli : https://bit.ly/2yvTPyN

Quelle est la part prise en charge par la sécurité sociale ? 

Les téléconsultations sont prises en charge par la Sécurité Sociale aux taux classiques, soit 70% d’une consultation pouvant coûter entre 23 € et 58,50 € selon la spécialité et le secteur d’exercice du médecin (secteur 1, secteur 2). 

Dans le contexte de pandémie que nous connaissons, les conditions de remboursement ont également été adoucies : toutes les téléconsultations sont désormais remboursées à 100% par l’Assurance Maladie, quel qu’en soit le motif. Une transmission de la feuille de soin à l’Assurance Maladie reste obligatoire (il est donc recommandé de proposer le tiers payant aux patients).

Quelle rémunération pour le pharmacien ? 

Le pharmacien qui désire mettre en place la téléconsultation dans sa pharmacie peut bénéficier d’une participation financière de l’Assurance Maladie. Selon Ameli, le pharmacien peut percevoir une “participation forfaitaire annuelle qui est relative au temps passé à l’organisation de la téléconsultation et à l’assistance apportée au médecin et au patient lors de la téléconsultation. Ce montant forfaitaire varie en fonction du nombre de téléconsultations réalisées au sein de l’officine sur la période de référence appréciée en année civile”. Voici comment le montant est fixé : 

  • de 1 à 20 téléconsultations : 200 € 
  • de 21 à 30 téléconsultations : 300 € 
  • supérieur à 30 téléconsultations : 400 € 

 De plus, afin de permettre aux pharmacies de s’équiper en matériels et logiciels nécessaires, une participation forfaitaire est également versée par l’Assurance Maladie : 1 225 € la première année, et une participation fixe de 350 € les années suivantes. 

Plus d’informations sur le site d’Ameli : https://bit.ly/2ypDNGH

Conclusion :

En facilitant l’accès aux soins, en assurant un meilleur suivi et une prise en charge rapide, la téléconsultation permet d’assurer la continuité des soins des français. Elle participe ainsi à mettre le plus grand nombre sur un même pied d’égalité face à l’accès aux services de santé, dont chacun devrait pouvoir bénéficier. 

En tant qu’acteurs de proximité, les pharmaciens ont aussi un rôle à jouer dans ce combat pour l’accès aux soins pour tous. Créer un espace de téléconsultation au sein de leur pharmacie leur permet, au-delà de l’aspect financier, de créer du lien, une relation de confiance avec leur patientèle, mais aussi d’asseoir leur rôle de professionnel de santé. 

Bien entendu, en cas d’impossibilité de se déplacer, il est toujours possible d’avoir recours à la téléconsultation à domicile. Plus d’informations sur le site d’Ameli : https://bit.ly/3cx4Xdp 

Source :

La téléconsultation, Ameli, 06 mars 2020, sur https://bit.ly/3cx4Xdp

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :