[Infographie] L’automédication

L’automédication responsable, définie par l’AFIPA (Association Française de l’Industrie Pharmaceutique pour une Automédication Responsable), consiste “à soigner les patients grâce à des médicaments autorisés, accessibles sans ordonnance, sûrs et efficaces dans les conditions d’utilisation indiquées (OMS, 2000), avec le conseil du pharmacien.”

Par conséquent, le pharmacien possède un rôle central dans les conseils prodigués aux patients lors de la délivrance des médicaments. Il doit veiller à leur bon usage et vérifier que les patients ne prennent pas de risque.

Notre étude intitulée « L’automédication » a été réalisée du 1er juillet au 24 juillet 2021, sur notre base de 395 pharmaciens et leurs 1 500 patients, avec pour objectif d’analyser le comportement des patients au sujet de l’automédication et de les comparer avec le rôle des pharmaciens.

Dans cette étude, nous avons pu remarquer un intérêt des patients pour l’automédication, car la quasi-totalité affirme la pratiquer, notamment pour les pathologies mineures (rhume, toux, etc…).

L’automédication leur permet de gagner du temps et de se responsabiliser vis-à-vis de leur santé. Cependant, pour eux, la place du pharmacien reste très importante dans cette pratique. Ils sont d’ailleurs 66% à demander les conseils de leur pharmacien avant l’achat d’un médicament sans prescription.

Du côté des pharmaciens, on remarque qu’ils sont également favorables au développement de l’automédication, malgré les dangers possibles dont ils ont conscience (interactions médicamenteuses, erreur posologie, surdosage…). Selon eux, les patients se tournent vers l’automédication principalement pour éviter une consultation médicale (47%) et gagner du temps (42%).

Enfin, les patients pensent que la prévention sur l’automédication peut passer par le digital en complément de supports en pharmacie, contrairement aux pharmaciens qui pensent malgré tout que la prévention doit forcément se faire en face à face en pharmacie (91%).

Finalement, il existe plusieurs voies de développement possibles à l’automédication. Différentes aides pourraient être mises en place par les pharmaciens pour faciliter cette pratique, notamment par une communication ou des fiches conseils via le site internet de la pharmacie.

Retrouvez les résultats de notre étude dans l’infographie ci-dessous 👇🏻

kg-l-autom-edic_30057384(1)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :